Crédit à la consommation : Assurances et garanties optionnelles, que choisir ?

Crédit à la consommation

Publié le : 04 septembre 20237 mins de lecture

Un dispositif encadré par la Loi française permet à un consommateur de financer un service ou un bien pour ses besoins personnels. La souscription à une assurance adaptée à sa situation peut lui permettre d’envisager l’avenir en toute sérénité.

 

En quoi consiste le crédit à la consommation ?

L’accès au crédit à la consommation peut être réalisé sous la forme d’un prêt, d’une entente de paiement ou d’une autorisation de découvert. Le crédit à la consommation doit concerner des opérations qui ne relèvent pas de l’immobilier (achat de biens de consommation tels que mobilier, véhicule, électroménagers, études…) ou quand l’emprunteur a besoin de liquidités en cas d’imprévu. La durée de remboursement doit être supérieure à trois mois. Il existe différentes formes de crédit à la consommation, par exemple le crédit renouvelable* (revolving) et le prêt personnel. *L’assurance crédit renouvelable ou revolving vous apporte une protection grâce à la couverture totale ou partielle de votre emprunt (de façon temporaire), si l’un des événements pris en charge par les garanties de votre contrat survenait. Il est possible d’obtenir un prêt personnel de façon accélérée, et même en ligne. Le crédit conso express , par exemple, permet à un consommateur d’accéder à un prêt à partir de 1 000 euros, établi sur une durée d’un à sept ans. Il est disponible en trois formules : simple, flexible, rapide. La formule simple n’exige aucun apport personnel, convient à différents type de projets à partir de 1 000 euros. Avec la formule flexible, l’emprunteur peut adapter ses mensualités, procéder à des remboursements anticipés (sans frais) quel que soit le montant. Il s’agit d’un crédit conso rapide qui implique la possibilité de reports (trois échéances par année). Quant à la formule rapide souscrite en ligne, les fonds sont disponibles dès le huitième jour suivant l’acceptation de crédit. La réponse de principe est immédiate pour des montants allant jusqu’à 35 000 euros.

Quelle assurance choisir dans ce contexte ?

La loi Lagarde reconnaît au consommateur la liberté de choisir son assurance emprunteur selon ses préférences. Pour vous aider à sélectionner l’assurance emprunteur pour crédit à la consommation qui vous convient le mieux, il est conseillé de tenir compte de certains critères. Il est important de connaître quel sera le taux de la prime d’assurance, mais il faut également prendre le temps d’analyser les franchises, les inclusions, les plafonds ainsi que les exclusions, le cas échéant. Sur un site spécialisé dans ce domaine, vous pourrez utiliser sans frais un comparateur d’offres d’assurance-crédit consommation. Cette option vous permet de comparer le TAEG des crédits, les tarifs, les inclusions, le tout sans engagement de votre part. Même si elle n’est pas obligatoire, une assurance-crédit peut être souscrite de manière optionnelle en prévision de situations qui empêcherait l’emprunteur de pouvoir rembourser ses mensualités. La raison peut en être une perte d’emploi, une invalidité ou le décès de celui-ci. La durée de cette assurance doit dépasser un mois et le contrat doit impliquer un montant minimal de 200 euros et un montant maximal de 75 000 euros. Cette assurance est souvent exigée par les banques et autres organismes prêteurs. Il faut savoir que, sans assurance, un établissement de crédit a un droit de saisie sur les biens de l’emprunteur en cas de non-paiement de ses mensualités ; il peut aussi les mettre en vente ; en cas de décès de l’emprunteur, les mensualités restantes deviennent la responsabilité de ses héritiers.

Qu’en est-il des garanties proposées ?

Une panoplie de garanties a été mise en place par les compagnies d’assurance pour répondre aux besoins spécifiques des consommateurs. Il n’existe pas vraiment de garantie obligatoire quand il est question d’une assurance emprunteur, mais les organismes prêteurs peuvent demander qu’une assurance regroupe, au minimum, les garanties suivantes : Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. D’autres types de garantie peuvent être choisis par l’emprunteur : la garantie Invalidité Permanente et Partielle (IPP), la garantie en cas d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT), la garantie Invalidité Permanente et totale (IPT), et la garantie Invalidité Professionnelle qui concerne les professions médicales. La garantie Perte d’Emploi constitue une offre optionnelle. Dans ce contexte, on compte trois catégories de gestion de la garantie : le gage, la caution, le nantissement. Selon la garantie choisie, le montant est différent. Pour plus de précisions…

• Le gage et le nantissement

Il est possible pour l’emprunteur de mettre en gage un bien qui lui appartient. Pour cela, il doit s’adresser à l’une des caisses du Crédit municipal. En cas de défaillance, l’organisme prêteur a le droit de saisir ce bien et de le mettre en vente pour percevoir les sommes qui lui sont dues. Quant au nantissement, grâce à un placement financier (par exemple, une assurance-vie ou des actions), il garantit le crédit de l’emprunteur.

• La caution

Cette garantie concerne une personne physique ou morale qui s’engage à procéder au remboursement d’un prêt en cas d’impossibilité financière de la part de l’emprunteur. Il peut s’agir d’une caution simple ou d’une caution solidaire. La caution simple s’applique en cas de défaillance de la part de l’emprunteur ; le prêteur exigera que la caution rembourse les impayés. Avec la caution solidaire, l’organisme prêteur peut se tourner soit vers l’emprunteur ou vers la personne désignée pour la caution, en cas d’incident de non-paiement. Si vous décidez d’opter pour un rachat de prêt, prenez le temps de comparer les offres des assurances emprunteur. Votre profil a pu se modifier au fil des ans et il est possible que votre assurance actuelle ne corresponde plus aussi bien à votre situation et à vos besoins.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier du prêt BFM élève ?
Pourquoi ma demande de crédit a-t-elle été rejetée par la banque ?

Plan du site